Le blog de l'atelier Ainciart Bergara à Larressore: fabrication artisanale du makila ou makhila

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 15 octobre 2017

Savoir-faire d'excellence au Musée Basque de Bayonne

Du 24 octobre au 17 novembre, l'association des EPV du Pays Basque et du Béarn organise une manifestation regroupant 8 Entreprises du Patrimoine Vivant (EPV).

Huit savoir-faire à (re)découvrir
Les artisans de cette exposition travaillent chacun différents types de matériaux : bois, cuir, métal, coton, lin, terre, cacao, et bien d’autres. Pour la plupart, ils ont appris les gestes qu’ils pratiquent aujourd’hui avec leurs ancêtres ou avec les anciens.
Exposition photos et ...

Lire la suite...

jeudi 20 avril 2017

Le makhila de Renard

Le renard, comme par exemple dans le Roman de Renart, est souvent représenté sur la route avec son bâton de marche. Parfois même en pèlerin...
On trouve aussi souvent le renard dans les fables de La Fontaine...

Lire la suite...

jeudi 13 avril 2017

Un makhila signé A. Ainciart en 1869


En 1924, à la création du Musée Basque et de l'Histoire de Bayonne, les familles basques sont invitées à embellir et agrandir les réserves du Musée afin de permettre l'exposition des objets sélectionnés pour figurer dans les salles et vitrines.
Jean Ainciart fait don de plusieurs outils, établi et d'une série de makhilas dont Philippe Veyrin dira dans son livre Les Basques en 1943:
" A travers les oeuvres de Gratien, d'Antoine et de Jean Ainciart, on peut...

Lire la suite...

lundi 3 avril 2017

Le makhila par Michel Iturria


En Basque d'origine, Michel Iturria ne pouvait omettre le makhila. Dans ses dessins d'actualités c'est le côté piquant de l'objet qu'il a retenu. Dessinateur, créateur de bande dessinée, caricaturiste,

Lire la suite...

jeudi 16 mars 2017

L'affiche de Jacques Le Tanneur


Le Musée Basque expose en permanence en bas de l'escalier vers la salle de réunions du premier étage (salle Argitu) un grand tirage d'une affiche signée Jacques Le Tanneur (1887-1935). Celui-ci est un artiste décorateur, dessinateur, aquarelliste et illustrateur de la ligne claire qui

Lire la suite...

dimanche 8 janvier 2017

Les silhouettes de Charles Fréger

chapeau melon et makhila, makila

Quand un photographe séjourne au Pays Basque à la recherche de codes, symboles et modèles, il rencontre le makhila.
Après une série remarquée...

Lire la suite...

lundi 2 janvier 2017

Quand un journal parisien citait le makhila


On a mené une exploration attentive des pages du Figaro de 1854 à 1942 grâce à la base de données numérique de la BNF.
Le mot
On trouve toutes ses déclinaisons.
Makila, makhila, maquila et makilla sont les résultats dans l'ordre d'occurrence, les deux dernières orthographes étant plus rares. Et la diversité s'accroît avec la manière dont le Figaro a saisi les caractères : «makhila », makila pour rappeler parfois l'origine étrangère du mot ou tout simplement makhila et makila, ce qui accorde au mot un brevet d'entrée dans la langue française, au masculin ou au féminin.
Les citations
Elles recouvrent des facettes variées du makhila.
Le compagnon fidèle du Basque

Lire la suite...

mardi 1 novembre 2016

Le makhila de Jean-Martin Hiribarren 1853


Curé, poète, auteur d'une grammaire, d'un lexique et d'un dictionnaire Basque-Français, Jean-Martin de Hiribarren fut aussi l'auteur d'une histoire de l'Empire et de nombreux sermons. Originaire d'Ascain, il fut curé de Bardos pendant 26 ans, à partir de 1839 et a exercé toute sa vie dans la province basque du Labourd.
Poète prolixe, il livra en 1853 un long écrit de quelque 5000 vers sous le titre d'Eskaldunac.
Dans ce poème voici un extrait des vers consacrés à vanter les mérites du makhila. Cette partie du long poème...

Lire la suite...

mardi 12 juillet 2016

Un grand baryton chante au balcon à Bayonne en 45

Le 23 août 1944 Michel Dens chante la Marseillaise du haut du balcon de l'Hotel de Ville de Bayonne. « Avec une si charmante spontanéité et avec un chic tellement français » que le même jour de l'année suivante J.-P. Brana, maire de Bayonne, le fait citoyen d'honneur de la ville. Il offre à l'artiste lyrique un makhila, « le présent habituel que l'on fait ici aux hôtes de marque ».  Le maire ajoute :

Lire la suite...

lundi 4 janvier 2016

L'atelier innove avec une édition limitée "aux anneaux d'or"

Depuis 200 ans et 7 générations, l’atelier Ainciart Bergara fabrique des makhilas, dans la pure tradition artisanale, à Larressore, au Pays Basque. En novembre dernier, à l’occasion de sa première participation au Salon International du Carrousel du Louvre à Paris, l’atelier a présenté sa dernière innovation: une édition limitée d’un modèle aux anneaux d’or, s’inspirant de la joaillerie,...

Nicole Bergara présente une édition limitée du makhila

Lire la suite...

- page 1 de 5