Le blog de l'atelier Ainciart Bergara à Larressore: fabrication artisanale du makila ou makhila

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Fabrication et usage

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 2 décembre 2015

Nos conseils pour entretenir votre makhila


L'entretien du makhila concerne principalement le bois et le métal. Entretenir le bois de néflier est important car il évite que ce dernier se dessèche et perde sa couleur. Si votre makhila est récent, passez de temps en temps un peu de cire d'antiquaire incolore pour entretenir la patine (aspect brillant et doux). Prenez un chiffon, mettez un peu de cire puis appliquez sur le bois. Passez ensuite un second chiffon pour faire briller le...

Lire la suite...

mardi 10 février 2015

Petite astuce pour utiliser le makhila en intérieur et/ou sur sol glissant


L'extrémité du makhila qui est en contact avec le sol est un trèfle métallique inséré dans une virole. Il assure le contact avec le sol. Cette finition est parfaite pour marcher en montagne ou sur les sentiers. C'est le contact bref de ce trèfle avec le sol que décrit Souberbielle en 1908: "Bettiri, fils aîné de Piarres, marchait dans le sentier et son makhila, heurtant les pierres du chemin, en faisait parfois jaillir une petite flamme !".
Cependant, cette finition peut être modifiée dans certains cas.

Lire la suite...

mercredi 28 août 2013

Commander un makhila

Vous pouvez télécharger le bon de commande ici.

vendredi 4 janvier 2013

Gravure et ciselure

Virole de makila en attente     Virole de makila gravée et ciselée
Ce qui caractérise notre travail sur les viroles est double:
- les viroles sont découpées dans des plaques métalliques (laiton, maillechort ou argent massif 1er titre) puis mise en forme et enfin brasées à l'argent. Ce sont alors des troncs de cône qui ne portent aucune décoration;
- les viroles sont ensuite ornementées par deux procédés: gravure et ciselure. Nous n'utilisons pour cela aucun outil électrique ni aucun produit chimique.
Tout est fait de manière artisanale, à la main...

Lire la suite...

mercredi 25 janvier 2012

Le passage au four du néflier: une opération délicate

Les tiges de néflier
Voici des images animées (clic sur l'image) de cette étape très importante pour la qualité de nos makhilas.
Les tiges de néflier fraichement coupées portent encore écorces et traces des coupures faites au printemps sur pied.
Le four a été chauffé et toutes les briques réfractaires portées au blanc. Il est rempli de braises.
Les tiges de néflier y sont introduites et suent abondamment. Leur écorce noircit.
Vient alors l'étape de l'écorçage qui doit être rapide et le plus complet possible.
Le bois est encore chaud et souple et il ne faut surtout pas le cliver ou le casser.
Les écorces filent à terre.
Enfin le néflier montre ses cicatrices, marques et scarifications.
Ce passage au four n'est que le début d'une longue préparation avant que la tige écorcée ne devienne makila. A ce stade nous opérons une sélection sévère et on compte beaucoup de pertes.

Lire la suite...

jeudi 19 janvier 2012

Un ami vers Compostelle

       
"Un petit bonjour de Saint Jacques de Compostelle après ce périple de deux mois accompagné de mon cher ami que vous avez préparé de vos mains. Je ne lui ai pas mené une vie facile mais si vous saviez combien il m'a aidé... De nombreuses fois il m'a évité de tomber, m'a aidé à franchir les obstacles. Nous sommes une vraie paire d'amis. Je me suis même surpris à lui parler. Merci de m'avoir donné un tel compère".

Lire la suite...