Le blog de l'atelier Ainciart Bergara à Larressore: fabrication artisanale du makila ou makhila

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Famille Ainciart Bergara

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 11 juillet 2013

L'origine de la signature Ainciart Bergara


Retrouver l'article sur notre nouveau site


Résumé
Le mariage de Marie-Jeanne Ainciart et Jean Bergara en 1926 modifie la signature de nos makhilas. Précédemment signés Ainciart les makhilas sont désormais signés Ainciart Bergara.

samedi 1 décembre 2012

Faire un makila est oeuvre de longue haleine


Retrouver l'article sur notre nouveau site


Résumé
En 1926 l'historien bien connu Camille Jullian découvre le Musée Basque de Bayonne et fait de cette visite un article dans La Revue Hebdomadaire. Il y relate le don de Jean Ainciart d'une collection de makhilas

lundi 23 juillet 2012

BMB 1 et 179


Retrouver l'article sur notre nouveau site



Résumés du Bulletin du Musée Basque 179
Larresoroko Ainciart Bergara lantegia eta han egiten den makila Ofizio Artistiko Arraroen zerrendan sailkatua izan da, 2003ko Unescoko hitzarmenaren ildotik, ondare kultural imaterialaren begiratzea dela helburu.
L’atelier Ainciart Bergara de Larressore et son makhila (makila) viennent d’être inscrits à l’inventaire des Métiers d’Art Rares dans le cadre de la convention de l’Unesco de 2003 qui vise à sauvegarder le patrimoine culturel immatériel.



 
  

mardi 24 avril 2012

La notoriété des Ainciart et des Bergara de Larressore


Retrouver l'article sur notre nouveau site


Résumé
De nombreux textes du 20e siècle précisent la filiation du makhila Ainciart Bergara et indiquent la qualité de la fabrication ainsi que la notoriété de la famille.
Le premier extrait date de 1903
"Un fabricant, à Larressore près Cambo, B.P., Ainciart, s'est fait une spécialité avec ses bâtons de luxe. Les bois sont irréprochables comme forme et comme dessins…Les makillas d'Ainciart sont tous signés et datés par lui".
Xavier de Cardaillac, 1903. Propos Gascons 2e série.

mercredi 14 décembre 2011

Les makhila Ainciart Bergara au Musée Basque de Bayonne (1)


Retrouver l'article sur notre nouveau site


Résumé
On peut admirer aujourd’hui au premier étage du Musée Basque de Bayonne, dans l’espace consacré aux costumes, la vitrine dans laquelle sont exposés les makhila offerts par Jean Ainciart à l’occasion de la création du Musée en 1924.

jeudi 15 septembre 2011

Jean Bergara, un des Meilleurs Ouvriers de France 1936


Retrouver l'article sur notre nouveau site


Résumé
Le makhila a été implanté à Larressore par la famille Ainciart: ainsi successivement Gratien, Antoine son fils et Jean Ainciart son petit-fils y produisent des makhilas. Jean Ainciart a une fille, Marie-Jeanne, qui se marie en 1926 avec Jean Bergara.