Le blog de l'atelier Ainciart Bergara à Larressore: fabrication artisanale du makila ou makhila

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 5 juin 2012

La fougère, emblème de la famille


Retrouver l'article sur notre nouveau site


Résumé
Depuis Antoine et Jean Ainciart au 19e siècle, une fougère stylisée est gravée sur la virole du bas de nos makhilas.
Il faut trouver l'origine de ce choix familial dans le nom de notre village Larressore: en basque Larre (lande)... et Soro (pré).

  

jeudi 29 décembre 2011

Trois makila Bergara en argent


Retrouver l'article sur notre nouveau site


Résumé
Trois lauréats du prix d'honneur d'Eusko Ikaskuntza, la société d'études basques, et de la Ville de Bayonne viennent de recevoir un makhila d'honneur en argent pour les services qu'ils ont rendu toute leur vie à la danse et au chant basques. Ce sont Philippe Oyhamburu, Jean Nesprias et Koldo Zabala.


      

samedi 12 novembre 2011

Nicole Bergara explique le makhila


Retrouver l'article sur notre nouveau site


Résumé
La télévision locale du canal 20 s'appelle TVPI au Pays Basque et dans le sud des Landes. Elle vient de consacrer un sujet au makhila de Larressore.
Nicole Bergara, fille de Charles et gérante de l'atelier présente le makhila. Makhil signifie bâton en basque et makhila (écrit aussi makila) le bâton. Au pluriel on dit makhilak (les bâtons). Le makhila ou makila est une partie de la maison basque. Il était le compagnon de marche de tout basque autrefois.