Le makhila de notre atelier figure ainsi à l'inventaire du patrimoine culturel immatériel de la France, susceptible d'être inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel mondial de l'UNESCO, Organisation des Nations-Unies pour l'éducation et la culture. Cet inventaire liste les pratiques et savoir faire rares dans le cadre de la convention internationale que la France a signée en octobre 2003.
C'est au titre de ce patrimoine immatériel qu'ont été déjà inscrits la tapisserie d'Aubusson, la dentelle au point d'Alençon ou encore le repas gastronomique français.
L'UNESCO considère ce patrimoine comme un garant de la créativité humaine.
En France, la direction générale des Patrimoines du ministère de la Culture et de la Communication a confié l'inventaire des Métiers d'Art Rares à l'INMA, Institut National des Métiers d'Art.
Page du ministère non encore actualisée