Retrouver l'article sur notre nouveau site


Résumé
De nombreux textes du 20e siècle précisent la filiation du makhila Ainciart Bergara et indiquent la qualité de la fabrication ainsi que la notoriété de la famille.
Le premier extrait date de 1903
"Un fabricant, à Larressore près Cambo, B.P., Ainciart, s'est fait une spécialité avec ses bâtons de luxe. Les bois sont irréprochables comme forme et comme dessins…Les makillas d'Ainciart sont tous signés et datés par lui".
Xavier de Cardaillac, 1903. Propos Gascons 2e série.