et Soro (pré). Notre village se divise de manière presqu'égale en landes pentues, terres de prédilection des ajoncs (touyas), bruyères et fougères et terres plus planes, dévolues à l'herbe et aux cultures.
La fougère dominante de nos landes est la fougère aigle, Pteridium aquilinum (iratzea en basque). Elle est régulièrement récoltée (le soutrage) pour les litières des brebis et fait ensuite un excellent engrais organique. Elle colore d'un beau rouge les collines du Pays Basque à l'automne.
Et c'est elle qui a été choisie par nos ancêtres.
Cet emblème de la famille se conjugue dans les deux sens mais toujours verticalement. Il se compose d'un axe bordé symétriquement de poinçons en losange, illustration sur l'établi d'un penne de cette fougère. C'est l'élément décoratif le plus constant de notre makhila. Comme beaucoup de ces éléments décoratifs qui font la renommée de notre fabrication, ce motif a été autrefois copié et continue de l'être...à la gravure laser et non à la main.

Virole de makila de 1888
 

La fougère de 1888 à nos jours sur les viroles (ci-dessus)
Ciselure de la fougère sur une virole de makila à l'établi (ci-dessous) et détail de fougère aigle

Ciselure d'une fougère sur une virole de makila à l'établi      Photo d'un lobe de fougère aigle