participation à cet événement bordelais.
Un stand qui met son histoire à l’honneur
Avec plus de 200 ans d’histoire et de transmission au sein de la même famille, l’atelier Ainciart Bergara propose aux visiteurs de faire connaissance avec cet objet emblématique du Pays Basque et la tradition qui l’accompagne. Une partie du stand sera ainsi dédiée à l’évolution de l’objet et aux différentes générations (de père en fils ou en fille) qui ont oeuvré tour à tour à la conservation de ces savoir-faire. Les femmes, qui ont joué un rôle important dans la sauvegarde de l’héritage familial, seront mises à l’honneur.
la panoplie des - makhilas offerts par Jean Ainciart au Musée Basque de Bayonne en 1924          A l'atelier de Larressore: Jean Ainciart et sa fille
C’est d’ailleurs la petite fille de Charles Bergara et fille de Nicole Bergara (gérante de l’entreprise) qui accueillera les visiteurs sur le stand. Transmission et respect ne signifient pas que le makhila soit figé. Les visiteurs pourront ainsi observer l’évolution du makhila : de sa ligne, des décorations et symboles gravés dans le métal, du pommeau (élargi) dont l’ergonomie a été retravaillée pour mieux s’adapter à la main de l’homme.
Une autre partie du stand sera consacrée au travail manuel avec des photos des artisans de l’atelier en train de travailler le bois, le métal et le cuir. Ciselure, poinçonnage, gravure à l’échoppe et au burin, tressage, tous ces savoir-faire seront mis en avant. Les visiteurs pourront également observer les divers instruments et outils utilisés à l’atelier pour la confection des makhilas.
ciselure d'une virole de makila   travail du cuir sur un manche de makila   ajustage du cuir sur un makhila
Ces savoir-faire uniques ont été inscrits à l’inventaire des Métiers d’Art Rares de l’UNESCO en 2011.
Informations pratiques
Le stand des makhilas Ainciart Bergara se trouve dans le Hall 1, allée E, emplacement 1608.
La Foire a lieu du 8 au 17 mai 2015, au parc des expositions de Bordeaux. Elle est ouverte de 10 h à 20 h sans interruption avec une nocturne le mercredi 13 mai jusqu’à 22 h 30. Tarif normal : 8 €.
A propos

L’atelier compte six artisans. L’entreprise a été labellisée EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant) Cent ans et plus en 2012.
Nos makhilas sont tous faits à la main, réalisés sur commande et personnalisés (nom, prénom et devise de la personne à qui il est destiné).
Ils ne sont vendus que par l’atelier Ainciart Bergara (en direct ou par correspondance). Il existe 3 modèles différents, déclinés en divers matériaux.
Les prix varient de 280 € (en laiton) à 650 € (en argent massif 1er titre).