« le makila...est dans notre Eskual-Herria le symbole de la liberté, de l'indépendance et de la dignité humaine ».
Michel Dens, disparu en 2000, a eu une formidable carrière de 48 ans tant dans l'Opéra que dans l'Opérette. Baryton né à Roubaix, il a chanté à Lille, Bordeaux, Toulouse et Marseille. Il est à Paris dès 1947. On dit de lui qu'il trouvait toujours la parfaite mesure entre comédie et tragédie. Sa production discographique est impressionnante qui va du Barbier de Séville, Faust, Othello au Pays du Sourire.

     

Aujourd'hui le fils de Michel Dens nous confie ce makhila de 1945 pour y replacer une dragonne. Comme tous les makhilas de cette période il est signé Ainciart Bergara, Meilleur Ouvrier de France 1936. Il a été confectionné par Jean Bergara dans notre atelier de Larressore. Son pommeau est coiffé de la mention : La ville de Bayonne à Mr Michel Dens.