12 mars 1880 :

Le 25 décembre 1905 :

Le 13 septembre 1909 :

Le 22 août 1926 :
Les émigrés basques dans les Amériques « sachant faire sonner le makila ».

L'accessoire du costume
Le makhila complète le béret -bleu-, la veste (chamarra), la ceinture -rouge- (cinta) et les espadrilles (espartines).
Le 16 décembre 1880 :

8 décembre 1913 :
 « Il décrocha donc , un bel après-midi, son gros makhila de néflier et son béret du dimanche ».
Le 22 août 1926 :
Les émigrés basques dans les Amériques « sachant faire sonner le makila ».
8 avril 1932 :
« Puis un barde improvisa en notre honneur, en élevant à bout de bras, par gestes inspirés, son béret et son makila, des couplets de bienvenue ».

L'offrande symbolique
Lors des finales de pelote basque (1921, 1930) comme  lors de la venue de personnalités : par exemple les Présidents de la République  Sadi Carnot à  Mauléon en 1891 et Armand Fallières en 1910 :